Aller au contenu principal

5 conseils design qui amélioreront immédiatement votre marketing de contenu

Le design est un élément essentiel de tout marketing de contenu que vous produisez, qu’il s’agisse de publications de blog ou de tweets. C’est également l’un des plus difficiles, en particulier pour ceux d’entre nous qui ne sont pas designers, et qui n’ont pas les moyens de s’offrir leurs services. Nous faisons de notre mieux pour créer des visuels à la fois attractifs et efficaces par rapport au but recherché. Parfois, nous manquons la cible.

#1 – Ayez plus de goût en matière de polices

Vous travaillez dur sur votre marketing de contenu, alors pourquoi le gâcher ? Choisir une police difficile à lire est probablement le meilleur moyen d’y arriver.

Choisissez des polices qui s’adapteront à tous les types d’affichage, qu’il s’agisse d’un écran géant ou de celui d’un petit téléphone. Pour y parvenir, le mieux est d’optimiser les propriétés Web pour les appareils mobiles. Si vous n’en avez pas la possibilité, assurez-vous au moins que les polices utilisées sont claires et lisibles sur les téléphones et les tablettes.

« Le choix d’une police qui correspond au message que vous souhaitez transmettre est aussi important que le message lui-même »

Vérifiez également que vos polices sont adaptées au Web, de manière à éviter les problèmes de polices qui ne s’affichent pas dans certains navigateurs.

#2 – Soyez plus originaux avec les photos en stock utilisées

Nous les utilisons tous. C’est presque inévitable. Nous avons même vu dans un précédent article que les images favorisaient l’engagement sur les médias sociaux. Sur un coup de tête, vous décidez de rédiger un article sur par exemple les briques de Legos comme métaphore de l’entreprise alors que vous n’en avez même pas chez vous (vous devriez sûrement, mais peu importe). Pas de problème. Mais pour votre contenu régulier, vous devriez vraiment faire un effort pour ne pas utiliser les photos en stock.

Si vous n’avez pas les moyens de faire appel à un photographe professionnel, il existe un nombre incalculable de tutoriels en ligne sur la prise de vue et la retouche qui vous y aideront. Prenez beaucoup de photos à chaque fois, modifiez-les et utilisez-les pour votre marketing de contenu sur un ou même plusieurs mois. Ne sous-estimez pas l’impact positif que cela aura sur votre contenu de médias sociaux et votre contenu Web. De bonnes photos, pertinentes, ça change tout.

« Une bonne photo de marque parle pour la marque sans que le logo ne soit présent. Par exemple, Apple, The Gap et Calvin Klein font ça très bien. Voici un bon principe de base : » Est-ce que c’est suffisamment original pour que les gens aient envie de le parodier à la télé ? »

#3 – Appliqueriez-vous des filtres Instagram à votre vie réelle ?

C’est bon pour les couchers de soleil, pas pour votre produit. Les filtres Instagram sont excellents pour beaucoup de choses: ils sont par exemple parfaits pour rendre supportables de mauvaises photos. Ils sont également efficaces pour ajouter un peu de lumière à une prise trop sombre ou pour modifier les photos que vous allez vraiment publier sur Instagram.

En revanche, ils ne sont pas adaptés à la retouche des photos de vos médias sociaux et de vos projets marketing.

Trop d’entreprises s’appuient sur les filtres comme moyen de « retoucher » leurs photos. En réalité, de nombreux filtres assombrissent les photos ou faussent certaines couleurs ou tonalités. Dans le domaine du marketing de contenu, la clarté est la clé. Souvent, les filtres Instagram produisent l’inverse.

On ne dit pas qu’il ne faut pas utiliser les filtres Instagram. Mais il ne faut pas les utiliser comme solution de facilité. Utiliser des photos non filtrées est probablement une meilleure option. Les filtres peuvent être réservés à la création d’effets, de temps à autre.

#4 – Moins d’appels à l’action et plus de contenu

Les appels à l’action sont un élément essentiel du marketing de contenu. Vous investissez du temps dans le contenu, en espérant qu’il vous aide à atteindre vos objectifs commerciaux. Vos appels à l’action constituent le lien entre ces deux éléments. Mais n’oubliez jamais que le contenu est toujours ce qui dirige une personne vers votre blog ou votre page. Si vous promettez du contenu, mais ne rendez qu’une copie pleine d’appels à l’action, vous allez perdre des visiteurs très rapidement.

De manière générale, votre contenu ne doit comporter qu’un nombre minimum d’appels à l’action. Dans l’idéal, il ne devrait y en avoir qu’un. Moins il y a d’appels à l’action sur une page, plus la probabilité que les visiteurs cliquent dessus est élevée. S’il y a cinq boutons permettant d’accéder à cinq offres ou contenus différents, vous allez créer de la confusion.

« Utiliser un appel à l’action, c’est un peu comme lancer une balle à quelqu’un. Si vous lancez trois balles à la fois, il est probable qu’aucune ne soit attrapée. Lancez une seule balle à la perfection »

De plus, une page pleine de boutons n’est pas particulièrement attrayante. Faites en sorte que vos appels à l’action soient cohérents (une couleur, une taille et un style) pour que les gens les repèrent plus facilement.

#5 – Évitez que votre site Web pique aux yeux

Les visiteurs constituent une énorme ressource de nos jours. Lorsque votre contenu s’affiche sur l’écran de quelqu’un par l’intermédiaire des médias sociaux, de votre site Web ou de tout autre moyen, vous voulez tirer le plus profit de cette opportunité. Malheureusement, cela pousse bon nombre de personnes à caler autant d’informations que possible dans leurs designs.

D’accord, votre entreprise offre sept services différents et vous voulez que les gens qui visitent votre site Web le sachent. Mais en répertoriant ces services sur une seule et même page avec une description, un prix, une image, une vidéo et un lien pour chacun d’entre eux, vous pouvez être presque certain que personne ne cliquera sur quoi que ce soit. Plus de contenu n’est pas synonyme de plus d’efficacité. En fait, c’est même l’inverse.

Moins, c’est plus. Efforcez-vous de ne mettre que l’essentiel sur les pages que vous concevez.

« Lorsque je travaille sur le site Web d’un client, par exemple, je lui demande habituellement de classer 2 ou 3 éléments qu’il souhaite voir ou dire sur le site par ordre de priorité et de se concentrer sur ceux-ci, plutôt que d’essayer de tout mettre »

Plutôt que d’afficher vos sept services sur votre page d’accueil, essayez de mettre une image attrayante avec un appel à l’action. Par exemple, « Apprenez-en plus sur les services complets que nous proposons ». La page Web sera ainsi probablement mieux conçue et plus efficace pour diriger les visiteurs là où vous le souhaitez.

Gardez toujours à l’esprit : l’espace vide est votre ami.