Aller au contenu principal

Comment se comporter...à l'entretien

Comment parler de ses défauts lors d’un entretien d’embauche

Les recruteurs se renseignent souvent sur les défauts d’un candidat, pour tester ses aptitudes comportementales et son ouverture d’esprit. Il est important de rester naturel et modeste parce que rien ne peut être dissimulé éternellement

«Citez-moi trois de vos défauts». Combien de candidats se sont vus poser une telle question lors d’un entretien d’embauche. Et si elle revient souvent dans les entretiens c’est parce qu’elle permet au recruteur d’aller directement à l’essentiel, aux points forts et faibles du candidat et à la perception qu’il a de sa propre personnalité.

En fait, la compétence technique mentionnée sur un CV ne suffit pas. Il faut un ensemble d’autres qualités humaines pour convaincre l’interlocuteur qui, dans bien des cas, cherchera à pousser le candidat dans ses derniers retranchements pour jauger ses motivations et sa prédisposition à donner le meilleur de lui-même.

Dans un tel contexte, il arrive que les meilleurs se montrent très timorés lors d’un entretien par excès de confiance ou souvent par peur de décevoir.

Un défaut est apprécié selon la nature du poste et de son environnement. 

Voici quelques conseils pratiques pour mieux appréhender la question sur vos défauts en entretien.

1/Éviter les défauts «bateaux»

Perfectionniste, tenace, têtu, curieux, exigeant, réservé : autant de défauts que les recruteurs entendent régulièrement. Pas vraiment la meilleure façon de sortir du lot… Évitez de les citer et essayer plutôt de trouver leurs synonymes.
Au lieu d’être perfectionniste, vous êtes pointilleux. Si vous êtes têtu, dites plutôt que vous êtes obstiné voir entêté. Préférez également distant ou introverti à « réservé ».

2/Bannir l’emploi du superlatif

Je suis trop franche, trop stricte, trop dynamique : un vrai défaut, n’est pas une qualité exacerbée. Préférez donc le défaut en lui-même et argumentez par la suite pour en faire un atout.
Une personne trop franche est par définition spontanée. Quelqu’un de trop stricte est plutôt autoritaire. Et l’autorité traduit une certaine rigueur très appréciée dans le monde de l’entreprise.

3/Transformer votre défaut en une force…

Faite un point sur vous-même, demandez à vos proches quels sont les traits de caractère qui vous qualifient le plus. De là, essayez de trouver quelle est la force de ce défaut. Vous pouvez être surpris de voir qu’au lieu d’être une faiblesse le défaut peut être un véritable atout : il suffit d’expliquer en quoi ce défaut vous donne-t-il un avantage dans votre secteur et qu’est-ce que vous comptez faire pour l’améliorer. . Sachez que chaque qualité peut être transformée en défaut et inversement.
Si vous êtes lent par exemple, argumentez sur le fait que vous allez toujours au fond des choses et des dossiers. Que vous prenez le temps de bien faire votre travail. A contrario, les personnes impatientes auront tendances à respecter les délais imposés et sont souvent réactives. Le temps étant précieux, elles chercheront à l’optimiser au maximum naturellement. Leurs collaborateurs leur feront plus confiance quant à l’accomplissement de leurs tâches.

4/…mais adaptez le tout de même à votre branche d’activité

Un bon commercial ne peut pas être timide et introverti ! Le jeu des défauts est aussi un bon moyen de faire le point sur vous et de voir si vous correspondez vraiment au poste demandé.

5/Ne faites pas fuir vos recruteurs

L’agressivité, le manque de rigueur, la prétention, l’étourderie, sont des défauts peu appréciés dans le monde de l’entreprise. Il est hautement conseillé de les laisser à la maison.
Quelqu’un d’agressif peut être instable voir incontrôlable lorsque la situation dégénère. Le manque de rigueur est quant à lui, tout de suite assimilé à un manque d’implication mais aussi une incapacité à gérer ses priorités.

Les recruteurs ont l’habitude et pourront chercher à vous décontenancer.

C’est le jeu. Soyez sûre de vous: si vous avez pris le recul nécessaire pour mieux vous connaître, vous serez beaucoup plus à l’aise et surtout, ça se verra!