Aller au contenu principal

Le Sénégal à l’ère des CLOM

Le Sénégal à l’ère des CLOM !

Les Cours en Ligne Ouverts et Massifs (CLOM) viennent d’être lancés ce mercredi 26 février par l’Ecole Supérieure Polytechnique(ESP) à travers le Réseau d’Excellence des Sciences de l’Ingénieur de la Francophonie (RESCIF) qui regroupe 14 institutions à travers le Monde.

La particularité des CLOM est de permettre aux apprenants d’accéder gratuitement à la connaissance à travers une pédagogie participative virtuelle, mais aussi et surtout du fait que l’obtention du BAC ou l’inscription à l’université ne sont plus des passerelles obligatoires pour entre le secondaire et le supérieur.

Avec les CLOM, il suffira juste de s’inscrire en ligne pour suivre gratuitement les cours des plus prestigieuses universités et écoles américaines, canadiennes et européennes, à travers des vidéos et des exercices en ligne. De façon générale, les CLOM permettront aux pays défavorisés d'accéder à un enseignement supérieur de qualité» et à moindre coût.

Le principe est simple mais il est clair que ce modèle d'apprentissage va introduire des changements aussi bien dans les méthodes que dans les moyens d’enseigner au Sénégal. Les  campus virtuels vont se développer, les amphithéâtres libérés, les enseignants et les administrateurs déchargés de leur obligation de présence.

Afin de développer les cours en ligne ouverts et massifs dans ses pays membres, l’Agence Universitaire de la Francophonie compte mobiliser ses campus numériques francophones (CNF) et a lancé en début novembre 2013 un appel à projets destiné à ses membres du Sud pour la conception de CLOM et de formations à distance.

Pour l’AUF, les CLOM représentent un défi primordial pour le monde universitaire francophone dans un contexte où l’on présente souvent l’anglais comme la seule langue de coopération.

Au Sénégal, l’adoption des CLOM et leur mise en œuvre seront renforcées par l'acquisition prochaine, par l'UCAD, de plus de 80 millions de titres et ouvrages électroniques qui seront gérés par le Centre d'Appui à la Technologie et à l'Innovation (CATI).

Pour rappel, aujourd'hui plus de 2 millions de personnes à travers le monde suivent plus de 300 cours en ligne ouverts et massifs et l’UCAD a démarré ses cours de E-Learning depuis 2004.